Suivez mes commentaires sur l'actualité de la justice et des barreaux

  • Un milliard pour l'assistance judiciaire !

    « Un milliard pour l’assistance judiciaire » (Michel Franchimont, 17 avril 1989)

    Le 17 avril 1989, en présence de Melchior Wathelet, vice-premier ministre et ministre de la Justice, Michel Franchimont inaugurait, dans l’ancien palais des Princes-Évêques, le nouveau local du Bureau de consultation et de défense. Brossant le tableau de la situation dans les pays qui nous entourent et prenant appui sur les articles 6 et 13 de la Convention des droits de l’homme, il réclamait un plus que décuplement du budget déjà très chichement accordé par notre État à l’aide juridique. Que l’on passe de 75 millions (on en annonçait 95 dans un proche avenir) de francs belges à un milliard.

    Aujourd’hui, les B.C.D. ont cédé la place aux B.A.J. Le budget de l’aide juridique tourne autour des 75 millions … d’euros (3 milliards de francs belges) et nous en réclamons 20 de plus, par l’intermédiaire d’un Fonds, pour obtenir une indemnisation qui avoisinerait 75 euros l’heure.

  • Je ne pense plus voyager, par François Sureau

    Je ne pense plus voyager, par François Sureau, Gallimard, 2016, 156 p., 15 €.

    « Les hommes qui ne croient pas en Dieu s’éprennent de mille billevesées, Tertullien l’avait déjà dit, et l’on peut facilement adorer son pays, l’État, l’armée, le corps des ingénieurs des ponts, l’entreprise, le marché ou même le droit. « J’ai fondé ma cause sur rien », écrivait Stirner, et il nous donnait ainsi notre devise . Ce rien-là finit toujours par se déployer en banderoles chatoyantes … ».

    Quels poids dans ces mots. Et comme ils résonnent en ce début de siècle qui a perdu la tête.

    Pour son dernier ouvrage , consacré par le prix Combourg-Chateaubriand 2016, François Sureau a choisi de nous livrer une nouvelle biographie d’un célèbre radical, Charles de Foucauld, assassiné dans des circonstances troubles en 1916, à Tamanrasset aux confins du Sahara.

    Pour la lire la suite

  • De l'avocation à l'avocature, par Aurore Boyard

    De l’avocation à l’avocature, par Aurore Boyard, Fortuna Editions, 2016, 296 pages, 23,99€.

    « L’avocat respecte le secret de l’enquête et de l’instruction en matière pénale, en s’abstenant de communiquer, sauf pour l’exercice des droits de la défense, des renseignements extraits du dossier, ou de publier des documents pièces ou lettres intéressant une enquête ou une information en cours … ».

    C’est ainsi que Maître Léa Dumas répond au journaliste qui lui demande des informations sur le client qu’elle vient d’assister dans une garde à vue. Puissent tous les avocats réagir avec la même clairvoyance…

    De l’avocation à l’avocature est le second volume des aventures de cette jeune avocate, sorte de croisement entre Martine et Bridget Jones (le premier volume, L’avocation, avait été publié aux mêmes éditions Fortuna en 2014), qui arpente les Palais de justice, de Paris à Toulon, en passant par Orléans.

  • L'intelligence artificielle : l'outil dont les avocats ont besoin

    Le 21 octobre 2016, le C.C.B.E. organisait à Paris son premier grand colloque sur le thème "L'innovation et l'avenir de l'avocat".

    J'ai été invité à y prendre la parole au cours de la table ronde consacrée à l'avenir des services juridiques.

    Voici le texte du discours que j'ai prononcé : "L'intelligence artificielle : l'outil dont les avocats ont besoin".

  • Maître Emmanuel Pierrat, avocat à la Cour

    Maître Emmanuel Pierrat, avocat à la Cour, par Emmanuel Pierrat, Glénat Jeunesse, 2016, 120 p., 16,5 €.

    « À Bruxelles, en Belgique, le palais de justice est si imposant que plus le « visiteur » approche de l’entrée, plus il se sent petit et impressionné. Le bâtiment, installé sur un plateau, domine la ville d’une masse si sombre qu’après sa construction « Arkitekt ! » (architecte en flamand, une des langues parlées en Belgique) demeura longtemps l’injure locale la plus à la mode ».

    Décidément, c’est difficile d’expliquer la Belgique à un parisien… (bon, il est vrai que la Belgique, c’est un peu comme le Moyen-Orient : si vous comprenez, c’est que l’on vous explique mal…). Non, Emmanuel, « arkitekt », ce n’est pas du flamand mais du patois bruxeleer ! Et les Bruxellois, ci n’ê nin des flamins… Qu’est-ce que tu racontes à nos enfants ?

    Car cet Emmanuel Pierrat, chers confrères, n’est pas pour vous mais pour vos (petits-)enfants.

    Ils veulent savoir ce qu’est un avocat, pourquoi on devient un avocat, pourquoi les avocats portent une robe, ce qu’ils gagnent, ce qu’il font en prison, pourquoi ils défendent les coupables, ce qu’est un secret professionnel ou un conflit d’intérêts ? La réponse est dans ce livre, joliment illustré par Hédi Benyounès.

    ...

  • L'affaire Bismuth : le secret professionnel est un droit fondamental, pas un poison

    En compagnie de Jean-Pierre Buyle, je commente plusieurs arrêts importants relatifs au secret professionnel des avocats : les arrêts de la Cour de cassation de France du 22 mars 2016 dans l'affaire des écoutes Sarkosy-Herzog, l'arrêt de la Cour d'appel de La Haye du 27 octobre 2015 dans l'affaire Prakken d'Oliveira et l'arrêt de la Cour européenn des droits de l'homme du 1er décembre dans l'affaire Brito.

    http://jlmbi.larciergroup.com/dbsecure_search/search?from=search&etiq=jl...

  • Les aventures de Mamadou l'avocat

    Les aventures de Mamadou l'avocat, par Viktor Matayo, éd. La Plume d'Or, Bruxelles, 2016, 458 p., 25 €, également disponible sous format kindle.

    « Je recourrai uniquement aux moyens qui sont en accord avec la vérité et l’honneur. Je conserverai la confiance et préserverai les secrets de mon client. Je veillerai à agir avec sincérité et honnêteté dans le cadre de l’exercice de ma profession, au meilleur de mes capacités. Que Dieu me soit en aide ».

    Ce serment c’est celui que prononce Paul Van Dorpen lorsqu’il est reçu au barreau de New York.

    C’est l’une des origines de cette histoire qui entrecroise les vies de ce brillant avocat d’affaires, de ses associés, bruxellois et américains, d’un chef étoilé, d’un réfugié kurde, d’une masseuse philippine spécialisée dans le SM, de quelques membres de la mafia géorgienne, d’une avocate suspendue reconvertie dans des activités plus luxurcratives, d’un trafiquant de main-d’œuvre chinois qui découvre son homosexualité au contact d’un jeune éphèbe magnétique et confucianiste, d’un commissaire de police profondément catholique et de quelques autres avocats aux fortunes diverses.

    https://gallery.mailchimp.com/d552fd66716b81b8fb8f922cc/files/Les_aventu...

  • Au nom de qui ? Ou de quoi ?

    Dans la J.L.M.B. 2016/30, je commente l'arrêt prononcé le 26 août 2016 par le Conseil d'Etat de France, qui ordonne la suspension de l’exécution des dispositions du 4.3 de l’article 4 de l’arrêté du 5 août 2016 du maire de la commune de Villeneuve-Loubet portant règlement de police, de sécurité et d'exploitation des plages concédées par l'Etat à la commune de Villeneuve-Loubet, interdisant, sur celles-ci, le port de tenues manifestant une appartenance religieuse, dit "arrêté Burkini".

    http://jlmbi.larciergroup.com/?q=dbsecure_search/get_article&from=lastdo...

  • Le forain

    Le forain, par Michel Claise, éditions Luce Wilquin, 2008, 222 p., 19€.

    « La criminalité financière, Mesdames et Messieurs, est la métastase de notre société moderne ».

    Pourquoi vous parler aujourd’hui de ce roman policier (au sens propre du terme), paru il y a près de dix ans ? Bon, d’abord parce que je viens seulement de le lire. Mais aussi parce qu’il est peut-être plus actuel que jamais.

    C’est l’histoire d’un petit escroc, plutôt doué, belle gueule, quadrilingue, ancien para, issu de parents modestes, malin voire intelligent, travailleur, d’abord honnête puis dégoutté par une faillite injuste, et alors tenté par l’argent facile, surtout qu’il s’accompagne d’une jolie Greta. Un bête incident. Une rixe dans un bar. Et comme l’agresseur est vraiment agressif, un coup de défense mortel part tout seul, ou presque. En prison, on rencontre des gens sympathiques : un avocat rayé et un ancien légionnaire avec une sœur qui en a bavé, par exemple. Tourne le carrousel.

    https://gallery.mailchimp.com/d552fd66716b81b8fb8f922cc/files/Le_forain.pdf

Pages